Femme stressé devant son ordinateur

Blue Monday : Mythe ou réalité ?

Depuis une quinzaine d’années, l’expression  “Blue Monday” réapparaît au mois de janvier sur les réseaux sociaux et dans les médias…
Le « lundi le plus déprimant de l’année » tombe en 2022 le 17 janvier.

Mais est-ce que ce lundi est vraiment le jour le plus triste de l’année ?

Blue Monday, ca vient d’où ?

La découverte de ce “Blue Monday” a été faite par Cliff Arnal, un psychologue de l’université de Cardiff, en 2005. D’après les calculs de ce professeur, le troisième lundi de janvier possède plusieurs facteurs particulièrement déprimants : fin du week-end et début de semaine, températures glaciales, dettes de Noël à rattraper, sentiment que la paie est encore loin, impossibilité de poser des congés, manque de soleil, fêtes de fin d’année qui commencent à être loin etc…
Rien de bien amusant.

Cette notion a été largement reprise alors qu’elle ne se base sur rien de concret :

Le psychologue a lui-même avoué que sa méthode n’avait rien de scientifique. En effet, une agence de voyage lui aurait commandé une étude censée identifier le jour le plus déprimant de l’année. Le but était d’inciter les téléspectateurs à réserver un billet d’avion pendant le mois de janvier pour lutter contre la déprime, et ce, grâce au fameux calcul du psychologue. Cliff Arnal milite depuis pour son “abolition” grâce à une campagne sponsorisée par le comité touristique des îles Canaries.

Les facteurs pris en compte pour Blue Monday

Le lundi est considéré par beaucoup comme le jour le plus déprimant de la semaine. En effet, il est le jour le plus éloigné du week-end à venir. Il était donc sûr que le jour le plus déprimant de l’année soit un lundi. Ce troisième lundi de janvier, est également une période où les salariés n’ont pas encore reçu leur paie.

Autre facteur important pour le moral selon l’étude Blue Monday : la météo. Janvier est une période où le froid est très présent et où le soleil se fait désirer.

Enfin, les bonnes résolutions pour la nouvelle année durent généralement très peu de temps et s’arrêtent à cette période pour la plupart.

Pancarte ou il est écrit "No blue monday"

Lutter contre la déprime en hiver

Même s’il s’agit d’un coup marketing, la période hivernale est propice à la dépression saisonnière, notamment à cause du manque de soleil. Certains réflexes et gestes permettent toutefois de la tenir à distance.

  • Faites du sport : l’activité physique aide à lutter contre la dépression, et favorise un meilleur sommeil.
  • Levez-vous tôt : profiter des premiers rayons du soleil active la sécrétion de cortisol, une hormone responsable des cycles de sommeil qui devrait aider à lutter contre les insomnies qui pèsent sur le moral.
  • Prenez la lumière : L’humeur est fortement influencée par la luminosité extérieure, or la lumière se fait timide en automne et en hiver. La luminothérapie peut s’avérer une thérapie très efficace

    Vous pouvez vous rapprocher de votre pharmacien.ne pour faire une cure de magnésium ou encore pratiquer des activités d’hiver : ski, raquettes (on ne parle pas ici de fondue ou raclette !).


Si vous avez une démotivation en ces temps froids, ne vous en faites pas, ce n’est que de passage !


Venez nous rejoindre sur FacebookLinkedIn et Instagram pour plus de conseils, astuces et actualités !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *