Entrepreneurs : déconnectez !

Lire ses mails pro à 22h, manger en bouclant ce projet client, répondre à l’appel de son associé en plein repas de famille… Vous connaissez ? Déconnecter semble être un rêve lointain pour les entrepreneurs. Si le Code du Travail prévoit depuis peu un droit à la déconnexion, qu’en est-il des dirigeants, indépendants, freelances ? Ils mettent toute leur énergie dans leur entreprise, aux dépens de leur vie personnelle parfois et sans jamais vraiment se couper des projets en cours. Pourtant, se déconnecter totalement peut être salvateur, pour vous-même et pour votre entreprise. En ce début d’été qui ne sera pas comme les autres, Thriès se penche sur la déconnexion des entrepreneurs.

Des entrepreneurs sur-connectés

Lancer et faire tourner sa propre entreprise n’est pas de tout repos ! Et c’est peu de le dire puisqu’un sondage réalisé par Legalstart nous apprend que, lors de la première année d’une entreprise, moins de la moitié des entrepreneurs s’accordent des congés. 20 % d’entre eux attendent même entre 2 et 3 ans pour prendre leurs premières vacances !

Et on est loin des 5 semaines de congés payés… Un dirigeant sur deux s’accorde moins de deux semaines de vacances (dont 20% moins d’une semaine). Ils sont seulement 13% à prendre 5 semaines ou plus.

Et lorsque l’on entreprend, la notion de “vacances” n’est plus la même. Ainsi, 75 % des entrepreneurs continuent de travailler pendant leurs “vacances” (tous les jours pour un quart d’entre eux !). Et pour la moitié de ceux déclarant prendre des congés, ils continuent de consulter leurs mails au moins une fois par jour…

déconnexion des entrepreneurs

La déconnexion : un droit 

Le droit à la déconnexion est entré en vigueur le 1er janvier 2017. Sa définition n’est pas précise mais son objectif est bien d’”assurer le respect des temps de repos et de congés ainsi que de la vie personnelle et familiale”. Dans les faits, toute entreprise de plus de 50 salariés est tenue de mettre en place, via l’organisation de négociations, une charte et des mesures favorisant la déconnexion. Il s’agira de statuer sur l’utilisation des outils de communication professionnels notamment. Il faut ainsi considérer que tout salarié a le droit de ne pas être connecté à un outil numérique professionnel en dehors de son temps de travail : smartphone, ordinateur, messagerie, logiciels, etc…).. Certaines entreprises vont plus loin en incluant la possibilité de se prévaloir de ce droit y compris lors du temps de travail, sur des temps définis.

Mais alors… Comment déconnecter lorsqu’on est entrepreneur ?!

Déculpabiliser

Quand on sait que les entreprises les plus performantes sont celles dont les dirigeants prennent au moins 5 semaines de congés par an, il y  a de quoi déculpabiliser ! On vous la déjà dit avec l’exemple de la sieste au travail, les temps de pause sont essentiels à la productivité de votre entreprise. Prendre du temps pour soi, hors du contexte du travail, permet de prendre du recul sur son activité, de sortir la tête du guidon et de revenir regonfler à bloc ! L’esprit reposé, on est plus productif et on pourra même débloquer une situation vouée à l’échec. Mettez vous bien ça dans la tête : déconnecter de votre activité professionnelle est bon pour entreprendre !

Faire confiance et déléguer

Certains dirigeants ne prennent pas de congés car ils ne voient pas comment leur entreprise pourrait tourner sans eux. Pourtant, si on travaille avec une équipe, il est facile d’organiser des congés décalés en transmettant les sujets à nos collaborateurs.  Faites confiance à vos équipes ! Vous les avez choisi pour vous épauler, ils en sont capables. Et si certains de vos collaborateurs sont un peu frileux à l’idée de faire tourner la société sans vous, demandez-leur de communiquer avec vous par SMS en cas d’urgence. Si vous travaillez seul mais avec des partenaires, vous pouvez aussi déléguer une partie de vos missions. Enfin, si vous travaillez complètement en indépendant, la déconnexion est possible aussi ! Certaines tâches sont surement automatisables, d’autres peuvent être mises en pause, et certaines peuvent aussi être déléguées à des prestataires.

Préparer sa déconnexion

L’important, notamment si vous êtes indépendant, est de bien préparer votre déconnexion en anticipant un maximum de tâches. Les rétro planning fonctionnent bien pour savoir quand effectuer différentes actions dans les temps. Pensez à prévenir de votre départ : vos collaborateurs, vos partenaires, vos clients et même vos fournisseurs. S’ils sont au courant que vous prenez des congés, ils respecteront mieux votre déconnexion et pourront vous avertir d’éventuels actions à effectuer avant votre absence. N’hésitez pas à programmer des messages d’absence, via mail et téléphone, voire à prévenir de votre absence sur vos réseaux sociaux professionnels si cela vous paraît pertinent. Si vos horaires sont disponibles en ligne, mettez à jour vos disponibilités. Enfin, le plus pertinent reste bien sûr de prendre des breaks lors de vos périodes de moindre activité : les trois premières semaines d’août sont bien souvent très calmes en matière d’activité économique.

Déconnecter totalement… ou juste un peu

Notre meilleur conseil, pour vous assurer sérénité entrepreneuriale et productivité, c’est de déconnecter complètement. Pas de petit coup d’oeil aux mails en fin de journée, coupure totale des notifications sur vos outils numériques pro, etc… D’autant plus si vous décidez de déconnecter sur des temps courts. La réponse à vos mails peut totalement attendre le temps d’un weekend prolongé.

Pour autant, si vous n’êtes pas prêt à déconnecter totalement, ou si vous souhaitez prendre une longue pause mais en restant disponible, vous pouvez pratiquer la déconnexion “partielle” ! Dans ce cas, déterminez une heure, fixe si possible, dans la journée, où vous vous consacrez à votre entreprise. Le reste du temps, votre téléphone pro peut être coupé, détendez-vous…

déconnexion des entrepreneurs

Thriès reste à vos côtés cet été. Nous avons organisé la déconnexion de nos équipes pour pouvoir maintenir notre activité. Et quoi de mieux que de préparez votre rentrée et votre reprise dès à présent ? Pour partir plus serein cet été… Contactez nous pour échanger sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *