Méthode Pomodoro : le travail séquencé pour une meilleure productivité

Minuter son temps de travail et ses pauses, pour être plus productif… Vous n’y croyez pas ? C’est ce que propose la méthode Pomodoro. Thriès décrypte pour vous l’intérêt de découper son temps de travail à la minute près. Concentration, efficacité et cohésion d’équipe même à distance : la méthode pomodoro a bien des secrets à vous révéler.

Une méthode de gestion du temps simplissime

Le terme Pomodoro vient du minuteur de cuisine utilisé initialement par le créateur de cette méthode, Francesco Cirillo, alors qu’il était encore étudiant. L’objet avait une forme de tomate, pomodoro en italien. Cirillo établi alors des périodes de travail respectant un timing bien précis : des séquences de 25 minutes suivies de 5 min de pause, à renouveler au moins 3 fois. Il n’utilise alors que son minuteur, un crayon et du papier. 

Depuis la méthode a évolué et s’est répandue, principalement dans le milieu du développement informatique. Elle se rapproche du concept de cycles itératifs ou de la méthode agile, utilisés pour le développement de logiciel. Mais la simplicité de la méthode Pomodoro fait qu’elle peut être appliquée dans de nombreux domaines.

Déroulé d’une session de travail selon la méthode Pomodoro

  • Déterminer la tâche ou les micro-tâches à effectuer ;
  • Mettre en marche un timer de 25 minutes ;
  • Travailler uniquement sur la tâche prévue pendant ce temps imparti ;
  • Faire une courte pause de 5 minutes ;
  • Recommencer et faire une pause plus longue toutes les trois ou quatre sessions de 25 minutes.

Le principe est de se focaliser sur une tâche donnée, sur un temps défini. Les découpages peuvent être adaptés selon vos préférences : 60 minutes de travail et 7 minutes de pause, ou bien 45 minutes de travail et 4 minutes de pause. Tant que l’engagement d’être concentré sur son travail pendant le temps donné est tenu, c’est l’essentiel.

Méthode pomodoro

Comment la méthode Pomodoro peut booster votre productivité ?

Il est établi que les pauses régulières favorisent l’agilité intellectuelle. En effet, la loi d’Illich déclare que plus on travaille, moins on est productif ! Notre productivité diminue à mesure que l’on passe du temps à travailler sur les mêmes sujets… S’accorder des pauses régulières présente alors un bénéfice indéniable pour maintenir notre efficacité tout au long de la journée. 

La science nous montre aussi que le cerveau humain n’est pas prévu pour le multitasking. Or, avec l’avènement des outils informatiques, à l’ère de la communication omniprésente et incessante, le manque de concentration est un enjeu pour nombre d’entre nous. Ainsi, accorder toute son attention à une seule tâche permettra de retrouver la concentration nécessaire pour la mener à bout.

Pour les moins organisés d’entre nous, la méthode Pomodoro peut être un pas vers une planification claire. Pour mettre en place les Pomodoro, il faudra définir les tâches à réaliser, les classer selon leurs priorités et définir un temps donné pour chacune. Ces étapes permettent d’organiser son emploi du temps plus efficacement.

Si la méthode Pomodoro peut être un peu difficile à mettre en place dans un premier temps, vous en verrez rapidement les bénéfices sur votre concentration, votre productivité et sur votre organisation. Elle vous permettra d’avoir une meilleure visibilité du temps nécessaire pour accomplir vos différentes tâches et de mieux planifier votre emploi du temps.

Nos astuces pour que ça marche

Travailler sur des cycles Pomodoro ne convient pas à tout le monde et certaines conditions sont nécessaires pour l’appliquer au mieux.

Il s’agira tout d’abord de planifier les tâches à effectuer avant de lancer votre minuteur. Il pourra être nécessaire de diviser votre travail en plusieurs parties. 

Prévoyez vos temps de travail en Pomodoro et identifiez les tâches adaptées. Certains préféreront réaliser des séries de petites tâches rapides. En effet, si les timing peuvent favoriser la productivité, ils ne sont pas nécessairement adaptés aux tâches de longue réflexion, telle que la rédaction. Dans ce cas, vous pouvez prévoir des Pomodoro plus longs.

De plus, la méthode n’est pas forcément adaptée en continu. Vous pouvez programmer cette organisation sur des demi-journées, lors de projets avec des deadlines précises ou si vous cherchez à lutter contre la procrastination.

Vous pouvez vous aider de toutes sortes d’applications pour vos Pomodoro. Des timers destinés à la méthode de travail existent, y compris en version gratuite. Vous pourrez y indiquer ce sur quoi vous avez travaillé et suivre ainsi le temps passé sur vos projets. Si vous préférez faire simple, le minuteur de cuisine reste une option, tout comme le minuteur intégré dans tous les smartphones.

Enfin, visualiser les tâches accomplies est un moyen très efficace de se motiver et de sortir de la procrastination. N’hésitez pas à faire une liste et à rayer, au fur et à mesure de votre avancée, chaque point réalisé. Sentiment d’accomplissement et de fierté garanti !

Pomodoro chez Thriès : un outil de cohésion d’équipe à distance

Une de nos forces chez Thriès est de pouvoir réaliser nos missions à distance. Nous ne travaillons donc pas toujours avec l’équipe au complet sur un même lieu. Mais les temps de travail en commun sont essentiels. La période de confinement a été l’occasion pour nous de trouver de nouveaux moyens de travailler en équipe.

Gaspard nous a proposé de réaliser des Pomodoro ensemble, réunis via un outil de visioconférence. Chacun chez nous mais réunis derrière nos écrans, nous lancions des Pomodoro successifs. Individuellement concentrés sur nos tâches respectives lors des temps de travail, nous pouvions échanger quelques mots au moment des pauses. Instaurer des Pomodoro en équipe s’est avéré très simple à mettre en place à distance et cela nous a permis de rompre l’isolement dû au télétravail prolongé. Nous retrouvions à la fois la motivation et l’énergie nécessaire pour accomplir notre travail mais également l’esprit d’équipe avec les pauses cafés “dématérialisées” ! 

Méthode pomodoro

On ne peut que vous conseiller d’essayer, seul ou en équipe, la méthode Pomodoro !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *