Parole d’entrepreneure – Laura de Bien Dans Ta Boîte, entreprendre sans s’oublier

Thriès donne la parole aux entrepreneurs.es. Nous partageons avec vous leurs expériences, leurs solutions et leurs conseils. Aujourd’hui, nous vous présentons Laura Besson. Baignée dans la culture entrepreneuriale depuis toujours avec les exemples de ses parents et grands-parents, Laura a créé Bien Dans Ta Boîte. Elle y propose des outils pratiques pour ne pas “perdre sa vie à la gagner”. Découvrez son parcours et n’hésitez pas à nous partager vos réactions et vos astuces bien-être.

L’objectif de Laura est simple : donner aux entrepreneurs les clés pour entreprendre sereinement ! Yoga, coaching, formations, etc… Laura a bien des casquettes, mais un fil rouge :  le bien-être des entrepreneurs. Nous l’avons questionné sur le sens de ce mot, très utilisé aujourd’hui et derrière lequel on retrouve de tout (et parfois n’importe quoi…). Laura nous en dit plus sur son parcours et pourquoi s’écouter est important lorsque l’on dirige une entreprise.

Peux-tu te présenter et présenter ton activité ? 

Je suis Laura, la fondatrice de Bien dans ta Boite et je crois qu’aucun entrepreneur ne devrait perdre sa vie en essayant de la gagner. C’est pourquoi j’accompagne les entrepreneurs dans leur bien-être au travail grâce à un site multimédia, du coaching et du yoga ; pour qu’ils se construisent l’activité qui leur convient. Une activité fructueuse et épanouissante.

De métier, je suis praticienne en Psychologie Positive, professeure de yoga vinyasa et en formation de yoga-thérapeute

Quel est ton parcours, qu’est-ce qui t’a amené à faire de la thématique du “bien-être des entrepreneurs”, ton activité ?

Le bien-être des entrepreneurs, c’est une véritable histoire de famille ! Je suis une fille, une soeur, une petite-fille, une arrière-petite-fille d’entrepreneurs. Ça doit être génétique ! J’ai grandi dans l’entrepreneuriat, dans tout ce qu’il m’a transmis de formidable. Et dans toutes ses difficultés également. J’ai vu mes parents tellement travailler, être si seuls dans les moments difficiles. Se sentir seuls mais également être véritablement seuls. Vers qui se tourner quand tu craques ? Pas de chômage, pas de prise en charge, rien. J’ai vu ma mère craquer, plusieurs fois, et ne jamais pouvoir s’arrêter. C’est devenu ma Mission. Je souhaite apporter ce que mes parents n’ont pas eu. Un espace d’écoute, de prise en charge. Où les enjeux des entrepreneurs sont compris, entendus, acceptés. Où on leur propose des outils adaptés à leurs problématiques. Et où on sensibilise : le bien-être ce n’est pas secondaire. Le chiffre d’affaires c’est important, mais tu n’iras jamais le chercher si tu es KO.

Concernant mon parcours, c’est un parcours mêlant la santé et l’entrepreneuriat. Côté études, j’ai fait de longues années d’études de santé ; allant de la faculté de médecine à celle de psycho. En vérité, c’est une recherche de santé holistique, globale, qui n’était pas très à la mode à l’époque. J’ai appris à faire mon chemin, vers la Psychologie Positive, le yoga et la yoga-thérapie ; pour une approche globale de l’Humain. J’ai crée ma première entreprise à 21 ans, en parallèle d’études de nutrition. J’ai clôturé cette entreprise deux ans plus tard ; honnêtement, ça n’était pas un succès ! Et grâce à ça, j’ai beaucoup appris (et je continue). Pour arriver à Bien dans ta Boite, lancée en février 2019.

Selon toi, pourquoi un entrepreneur devrait apporter une attention particulière à son bien-être ?

Déjà, ça me paraît primordial car, à quoi bon créer tout ça si c’est pour être malheureux ?

Ensuite, d’un point de vue plus « utilitariste », si l’entrepreneur·e ne va pas bien, aucun moyen que l’entreprise aille bien. Peut-être à court-terme ; mais à long-terme, la santé d’un business dépend de la forme de ses dirigeant·es. Les entrepreneur·es sont souvent des obsédés des hacks de productivité. Or gagner du temps, c’est sympa mais si tu n’as pas d’énergie, ça ne rime à rien. 

Enfin, ce qui permet à un business de tourner ne se résume (vraiment) pas au marketing. Tout·e entrepreneur·e aguerri·e sait combien l’énergie, l’intuition, l’introspection sont des aspects déterminants dans une activité entrepreneuriale. Prenons l’exemple du fameux « pourquoi », que l’on travaille en marketing. C’est absolument primordial, j’en conviens. Mais le pourquoi, il part de l’entrepreneur·e. Et pour être en phase avec ce pourquoi, on a besoin d’introspection, on a besoin de calme mental, d’intuition (et d’énergie/de bien-être pour le porter) 

Personnellement, qu’as-tu mis en place pour faire de ton bien-être une priorité ?

Un des aspects qui m’aide le plus au quotidien, ça n’étonnera personne vu mon métier, c’est le yoga. Et ce qu’amène le yoga, bien au-delà de la simple pratique physique : la pleine conscience, le calme mental, etc.

Ensuite, une chose que j’ai rapidement mise en place (et je tanne tous mes coaché·es avec ça), c’est d’adapter mon emploi du temps à mon énergie naturelle : par exemple, je suis beaucoup plus efficace le matin. Je ne travaille pas passé 18h (sauf urgence), je ne travaille pas le week-end, etc. Je me suis également rendu compte qu’un coaching le lundi matin ou le vendredi aprem m’épuise trois fois plus que dans la semaine. Donc je n’en prends pas. Bref, en résumé, bien se connaître pour adapter, dans la mesure du possible, son quotidien pour se respecter.

Concernant mon bien-être « pratico-pratique », il y a des choses auxquelles je ne déroge jamais : mon alimentation (enfin jamais … on s’entend!), ma pratique physique et surtout, mon sommeil. Tout ces aspects sont absolument prioritaires. De toute façon, qui peut être utile et efficace en dormant 3h et en mangeant des chips ? C’est la base : mangez, bougez, dormez.

Un dernier conseil que je peux donner (je pourrais en donner tellement, il faut choisir) ; c’est d’avoir ce que j’appelle des sas de décompression. Par exemple, le soir, au lieu de claper l’ordi et d’arriver direct dans ma vie perso (très probablement stressée et fatiguée), je prends ne serait-ce que 10 minutes pour faire quelques étirements, profiter de mon rouleau de massage, respirer, et hop, j’arrive dans ma vie perso plus détendue.

Pour finir, si tu avais un conseil à donner aux entrepreneurs, indépendants, dirigeants de TPE/PME, en cette période si particulière pour chacun et pour l’économie, quel serait-il ?

Nous avons demandé à Laura de répondre en vidéo à cette question. Découvrez sa réponse !

n

Merci à Laura pour cette interview et toutes les bonnes ondes communiquées ! Vous pouvez retrouver toutes les ressources proposées par Laura pour le bien-être des entrepreneur.e.s sur son site internet, Bien Dans Ta Boîte, et ses réseaux : Instagram et LinkedIn.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *