Travail VS Télétravail : le match !

Depuis 2017 et l’inscription du télétravail dans la loi sur le dialogue social, de plus en plus de salariés du domaine tertiaire ont la possibilité de travailler de chez eux.
Dans la période que nous vivons actuellement, la possibilité d’avoir recours au télétravail est devenue un réel atout pour les entreprises et pour les salariés, créant un électrochoc dans les sociétés qui auraient pu y avoir recours mais ne pratiquaient pas le travail à distance.
Entre pause café et temps de trajet, nous vous proposons avec humour de jouer un petit match en 6 points entre le bureau et la maison. Travail VS télétravail : qui gagnera le match ?

Plutôt bureau ou canapé ?

Battle 1 : Se préparer le matin

Sortir de son lit et se mettre à travailler en pyjama en buvant son premier café de la journée… Telle est l’image que l’on peut se faire du début d’une journée de télétravail. On ne peut plus tentant quand on a l’habitude de travailler en costume ou tenue stricte !
Beaucoup de réunions se font cependant sous forme de visioconférence alors pourquoi ne pas faire comme l’animateur Christophe Beaugrand ? Il montre avec humour sur Instagram qu’il porte une veste de costume et une chemise pour sa chronique sur LCI mais garde un short confortable invisible du téléspectateur !

Pour pouvoir travailler en chaussons plutôt qu’en escarpins : 1 point pour le télétravail .

Battle 2 : Le temps de trajet

Le temps de trajet n’existe pas dans le cadre du télétravail. Cependant, celui-ci, quand sa durée est raisonnable, peut être source de petits bonheurs, surtout à la belle saison. Passer à la boulangerie sur le chemin pour un croissant, voir les bourgeons, puis les fleurs s’épanouir, sentir les multiples odeurs qui rendent les villes vivantes.
On peut aussi se créer des rituels entre le travail et la maison chez soi : se préparer un café à mettre à côté de son ordinateur, mettre en sourdine une musique qui nous motive… Créer ce petit cocon dans lequel on sera à la fois bien et productif.

Pour ne pas bouger de chez soi : 1 point au télétravail en hiver mais 0 aux beaux jours.

Battle 3 : Les collègues

Quand on est à la maison, les moments où l’on fréquente ses collègues sont globalement définis et à distance : c’est la réunion par téléphone, en visio ou autre moyen de communication moderne. Par contre, quand on a des animaux domestiques il peut parfois être compliqué de travailler sereinement. Tous ceux dont le chat a déjà marché sur le clavier comprendront de quoi je veux parler. Quand on est plusieurs à faire du télétravail dans le même espace, on peut aussi se donner des rendez-vous, se dire qu’à telle heure on prendra une pause, réinventer le rituel de la machine à café avec ses proches. Idéal au moment du goûter, que l’on ait ou pas des enfants. Le télétravail peut aussi permettre aux enfants de mieux comprendre ce que font leurs parents de leurs journées loin d’eux le reste du temps, et de générer des discussions à ce sujet.
Au bureau, on n’a pas la possibilité de raccrocher le téléphone ou fermer une fenêtre de discussion pour travailler au calme. Si on a de la chance, comme c’est notre cas chez Thriès, on travaille dans un environnement favorable à l’épanouissement de chacun. Dans le cas contraire on attend avec impatience les jours où l’on pourra se retrouver au calme pour travailler.

Vos collègues de télétravail...

C’est donc à vous de décider à qui attribuer ce point. Les éléments suivants vous éclaireront peut-être.

Battle 4 : La pause déjeuner

Selon le point que vous avez attribué juste au-dessus, le principe de départ est forcément différent : manger seul ou entre collègues ?
Il est vrai que si les moments dits de convivialité peuvent être compliqués pour certains d’entre nous, travailler au bureau a quand même un énorme avantage. On n’a pas forcément à cuisiner ou préparer son café. Les adeptes du bento et du panier repas objecteront qu’on peut préparer son repas à l’avance et l’amener au bureau . Mais quoi de plus agréable qu’un repas entre collègues dans le meilleur restaurant à sushis du quartier ?
Chez soi, la pause déjeuner se passe autrement. Il faut certes préparer le repas, souvent plus sain qu’au bureau, mais si on a un espace extérieur on peut en profiter pour manger dehors. Et pourquoi pas une petite sieste avant de reprendre le travail ?

Egalité, 1 point si les collègues sont sympa.

Battle 5 : Rester efficace

C’est peut-être le point le plus compliqué car il dépend de ce sur quoi on travaille, et avec qui. Certaines tâches qui doivent être faites par une seule personne seront plus faciles à effectuer de chez soi, surtout si elles demandent de la concentration. Pour d’autres, rien ne vaut l’appui d’une équipe solide que l’on peut consulter et avec laquelle les idées fusent.
Dans tous les cas, si on établit une feuille de route dès le matin avec les tâches à prioriser, on sera plus à même de rester concentré. Et la musique permet à beaucoup d’entre nous de se focaliser sur leur travail.

1 point à attribuer selon vos tâches et votre façon de travailler.

Battle 6 : L’afterwork

Apprécié par certains, redouté par d’autres, ce moment de convivialité après le travail est à mon sens un vrai argument pour se rendre au bureau. Il permet de décompresser autour d’un verre (de jus de pomme bien entendu) et parfois de dédramatiser par rapport à certains pépins professionnels. Organisé à bon escient il est un vrai facteur de cohésion d’équipe.
Les moyens de communication actuels nous permettent aussi de réinventer ces événements à distance. Nombre d’entre nous se retrouvent sur différentes plateformes pour discuter avec leurs collègues après le télétravail : une autre forme de partage.
Et pourquoi ne pas redécouvrir le plaisir de l’apéritif à la maison avec nos compagnons de vie ? Un moment de convivialité pour se poser, discuter de notre journée. Prendre le temps, tout simplement.

1 point bien mérité pour le bureau.

Chez Thriès nous sommes impatients de nous réunir autour d’une table même si nous sommes toujours aussi volontaires et efficaces en télétravail. N’hésitez pas à nous contacter et à nous solliciter : notre point fort c’est de pouvoir vous offrir les meilleurs services pour alléger votre charge mentale professionnelle et ce, même en période de confinement !

Au final, le score est différent pour chacun d’entre nous et c’est tant mieux. A une époque où énormément de salariés sont confinés chez eux en télétravail, il était nécessaire de dédramatiser un peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *